The Brussels Map Circle

Home → Events

Events

Access to archives


Paris, France
Organisation: École Pratique des Hautes Études (EPHE)
Conférences 2020-2021 animées par George Tolias, EPHE.
Le séminaire Représentation de l’espace : Moyen Âge – Époque moderne animé par George Tolias, directeur d’Études à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE), sera dédié cette année à la cartographie de la Grèce insurgée et à la création de l’État grec moderne, dont on célèbre le bicentenaire (1821-2021).
Le séminaire aura lieu par visioconférence un jeudi sur deux, à partir du 19 novembre 2020, entre 11.00 et 14.00 h, heure de Paris, sur la plateforme GoToMeeting(*) de l’EPHE.
Programme
  • Jeudi 19 novembre 2020 - Politique, érudition, nationalisme et savoir faire 1775-1832
  • Jeudi 3 décembre 2020 - Archéologie et la Question de l’Orient. Les missions de 1775-1800
  • Jeudi 17 décembre 2020 - Anacharsiset Rhigas (1788-1811)
  • Jeudi 14 janvier 2021 - Antiquaires, architecteset topographes1790-1820
  • Jeudi 28 janvier 2021 - Pouqueville et Barbié du Bocage
  • Jeudi 11 février 2021 - L’espace revendiqué : les définitions grecques
  • Jeudi 4 mars 2021 - Champs de bataille et des villes assiégées
  • Jeudi 18 mars 2021 - Les cartes de la Grèce du colonel Lapie et de Franz von Weiss, 1821-1829
  • Jeudi 1er avril 2021 - Expédition scientifique de Morée : section des sciences Physiques, 1829-1832
  • Jeudi 15 avril 2021 - Expédition scientifique de Morée : section de sculpture et architecture, 1829-1832
  • Jeudi 13 mai 2021 - Expédition de Morée : les topographes militaires, 1829-1852
  • Jeudi 27 mai 2021 - Conclusions

(*) The GoToMeeting desktop app is available on Mac and Windows only! Unsupported on Linux!
Venue: [n.a.]
Language: French
URL: https://cartogallica.hypotheses.org/2358


Wien, Austria
Organisation: Anthropologische Gesellschaft in Wien
Vortrag von Prof. Dr. Stefaan Missinne, Globensammler und Forscher zur italienischen Renaissance.
Es ist der älteste Globus, auf dem die Neue Welt erstmals gezeigt wird. Über diese Jahrhundert-Entdeckung spricht Prof. Dr. Stefaan Missinne aus Belgien, der bei diesem Vortrag zum Leonardo da Vinci Globus aus dem Jahr 1504 seine Recherchen, publiziert bei Cambridge Scholards Publishing (2018), vorstellt. Als anerkannter Leonardo-Experte ist Prof. Dr. Stefaan Missinnes primärer Anknüpfungspunkt an das florentinische Universalgenie sein spezielles Interesse an Globen, Landkarten und Ikonographie ist. Nach dem Studium der Sozial- und Wirtschaftswissenschaften in Wien hat sich der 1960 in Belgien geborene und heute in Österreich wohnhafte Stefaan Missinne im Zuge jahrelanger Forschungen sowie als Kunstsammler vor allem mit Globen und Gemälden, aber auch mit originalen Renaissance-Zeichnungen und Kunstkammerobjekten beschäftigt. Missinne ist Laureat der Belgischen Prinz Albert Stiftung und Schüler des weltweit bekannten Leonardo Experten Prof. Dr. Carlo Pedretti.
Venue: Kinosaal des NHM
Time schedule: 18.30
URL: http://www.ag-wien.org/


Paris, France
Organisation: Centre de recherche interuniversitaire sur les champs culturels en Amérique latine (CRICCAL)
Le colloque se tiendra à la Maison de la Recherche et en ligne.
Le colloque L’usage des cartes. Cartographier en Amérique latine (XIXème – XXIème siècles) s’inscrit dans un souci de convergence de nos pratiques disciplinaires. Littéraires et historiens peuvent collaborer à cette réflexion : les premiers comme praticiens de la lecture et du déchiffrement, les historiens dans leur approche des cartes comme productions sociales, discursives et épistémiques.
Venue: Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Maison de la Recherche, Salle Claude Simon, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris
URL: http://www.univ-paris3.fr/xvii-colloque-international-du-cri[...]


Paris, France
Organisation: Émilie d’Orgeix et Nicolas Meynen
Colloque international sous la direction scientifique d’Émilie d’Orgeix (EPHE-PSL, Histara 7347) et de Nicolas Meynen (U. Toulouse Jean-Jaurès, FRAMESPA/UMR5136 CNRS).
En partenariat avec le Groupement d’Intérêt Scientifique « Patrimoines militaires : architectures, aménagements, techniques & sociétés » (GIS P2ATS).
Á l’articulation de l’histoire de l’architecture, des Interior Studies et des études muséographiques, ce cinquième colloque international du programme « Patrimoine militaire » (2012-2024) vise à stimuler les réflexions méthodologiques sur la manière de penser et de concevoir des reconstitutions d’intérieurs historiques militaires qui soient attentives à la mémoire plurielle des lieux et des hommes qui les ont façonnés au fil du temps. Il se fonde sur deux constats. Le premier est qu’il est aujourd’hui essentiel d’infléchir l’écriture d’une histoire de l’architecture qui a longtemps considéré l’étude des aménagements intérieurs et leurs évolutions successives comme un registre secondaire, voire dissocié du projet architectural. L’histoire des espaces intérieurs, la mémoire des lieux et des objets qui les composent, par nature temporaires, fragiles et soumis aux changements d’usage, de technique, de mode et de goût, sont encore trop rarement pris en compte dans les études préalables à l’ouverture publique de sites et de monuments. Dans la grande majorité des cas, l’acquisition et la reconstitution d’intérieurs est le fruit de politiques d’achats de mobilier par substitution, afin de restituer des « états matrices » à défaut de pouvoir documenter, dans le temps long, la mémoire des lieux et des hommes qui les ont habités (Lacaze, Poulot). Le second constat est qu’il est fondamental de reprendre l’ensemble de ces questions à l’aune des paradigmes propres au patrimoine militaire : des espaces techniques collectifs, utilitaires, fonctionnels, à l’obsolescence parfois programmée, souvent dégradés, désaffectés, vidés, pillés ou même détruits. Pourtant, en dépit du renouveau porté par le champ des Interior Studies, qui a largement renouvelé les approches muséographiques ces dernières décennies (Massey, Hollis), la question des intérieurs militaires reste toujours largement absente des débats. Ainsi, en 2016, sur la cinquantaine de réponses qu’a suscité l’appel à contributions du numéro de la revue In Situ consacré à la connaissance, à la protection, à la conservation et à la présentation au public des ensembles mobiliers, industriels et techniques, aucune ne portait sur le patrimoine militaire. Hormis quelques sites qui ont fait l’objet d’enquêtes archivistiques et archéologiques approfondies, telles ceux de Louisbourg (Nouvelle-Ecosse, Canada) ou de Suomenlinna (Helsinki, Finlande), l’ouverture au public s’accompagne rarement d’études préalables documentant tant la configuration des espaces meublés que les cadres et modes de vie des hommes qui y ont vécu. D’une manière générale, s’opposent aujourd’hui, de manière assez frontale, des reconstitutions muséales interprétatives épurées de toute quotidienneté à des bricolages foisonnants nourris par le florissant marché international des militaria.
En d’autres termes, ce colloque vise à concilier les approches et à réduire les écarts entre présentation isotope et générique d’espaces militaires meublés (modèles-types de casernes, gymnases, hôpitaux, casemates, corps-de-garde, bunkers…) et restitution de lieux et de cadres de vie temporellement et spatialement « situés ». Si ces problématiques croisent parfois celles d’autres typologies d’intérieurs (dont celles du patrimoine technique et industriel), elles en suscitent également de nouvelles. Les premières tiennent à la restitution de la technicité « phasée » de ces espaces. Comment rendre compte des aménagements successifs et des gestes performés dans ces « machines immobiles », pour reprendre le terme de Vauban, en l’absence de tout vestige d’armement, de matériel ou de mobilier ? Comment documenter et restituer l’acoustique et la disposition de cubatures aujourd’hui vides, la luminosité, les odeurs de poudre et les sons parfois assourdissants des casemates, tourelles de tirs ou blockhaus ? Les deuxièmes portent sur la restitution de la nature à la fois collective et individuelle d’espaces militaires où les hommes cohabitaient en permanence en grand nombre. Quel parti-pris et quel équilibre adopter pour évoquer l’« écologie » de milieux partagés tout en rendant compte de leur appropriation individuelle par les hommes qui y vivaient ? Dans quelle mesure et comment peut-on restituer la diversité des origines sociales, des habitus tout autant que la diversité des objets dans des reconstitutions souvent vidées des scories et des rebuts de la vie quotidienne des armées. Faut-il rendre peintures dégradées, graffitis, vitres brisées, mobilier le plus souvent produit en série et objets du quotidien modestes, cassés ou rafistolés, livres cornés, tentures trouées, tables écornées… ? Les troisièmes tiennent à la reconnaissance des acteurs qui ont aménagé ces espaces. Quels ont été les concepteurs des modèles, les inventeurs de solutions d’aménagements et d’objets militaires, et quelle est leur part d’inventivité et d’innovation ? Quelles sont les chaînes de fabrication et à quelles sphères professionnelles « extérieures » a-t-il fallu recourir ? Enfin, quel parti-pris adopter pour ne pas réduire artificiellement les multiples « vies » de ces espaces militaires à quelques uniques évènements historiques comme c’est souvent le cas ? Inversement, comment restituer et équilibrer la trame du temps long, les sédimentations successives des espaces, leurs processus de réaffectation ou leur délitement progressif ? Comment concilier « l’adaptation des espaces au discours et des discours aux espaces » (Giraudier) ? Et enfin, en corollaire, quels exemples retenir des récentes approches muséographiques, les scénographies foisonnantes inspirées des « cabinets de curiosités » ou le récent retour en force des period rooms.
Venue: Paris, INHA, Salle Vasari
URL: https://patmilitaire.hypotheses.org/2020-appel-colloque-patr[...]


San Domenico di Fiesole, Italy
Organisation: Roberta Biasillo (MWF RSCAS), Maria Vittoria Comacchi (MWF HEC), Lavinia Maddaluno (MWF HEC)
The 1990s mobility turn in the social sciences and the 2015-2016 migration crisis have increasingly brought to the fore the issues of displacement, travel, and immigration, which are part of society. Mobility patterns have affected geopolitical dynamics and shaped social, geographical, environmental settings, as well as processes in developing knowledge in significant and multifarious ways.
Announced by the European University Institute, Max Weber Programme for Postdoctoral Studies, Max Weber Multidisciplinary Research Workshop.
URL: https://networks.h-net.org/node/73374/announcements/6988700/[...]


Bucharest, Romania
The International Conference on the History of Cartography will be organised in Bucharest from 4 – 9 July 2021
The International Conference on the History of Cartography (ICHC) is the only scholarly conference solely dedicated to advancing knowledge of the history of maps and mapmaking, regardless of geographical region, language, period or topic.
The conference promotes free and unfettered global cooperation and collaboration among cartographic scholars from any academic discipline, curators, collectors, dealers and institutions through illustrated lectures, presentations, exhibitions, and a social programme. In order to expand awareness of issues and resources, each conference is sponsored by leading educational and cultural institutions.
Venue: Central University Library ”Carol I”, Bucharest
E-mail: ichc2021@gmail.com
URL: https://ichc2021.com/


Foz do Iguaçu, Brazil
Organisation: El Comité Organizador de la 57 edición des Congreso Internacional de Americanistas (ICA 2021)
La representación de regiones fronterizas periféricas en la mirada hegemónica eurocéntrica como la Amazonia, la Patagonia, la Orinoquia, el Chaco, entre otras, ha pasado por formas de imaginación complejas de la otredad que implica su misma construcción periférica en relación a una centralidad narrativa que se asume privilegiada, así como por formas de clasificar y organizar sus naturalezas y gentes, lo cual a su vez se ha superpuesto con complejos procesos de fronterización que han definido, aveces de formas inestables, soberanías-imperiales-estatales en estas regiones. En esta propuesta de grupo temático queremos llamar a la reflexión a investigadores de diversas disciplinas sobre las formas de representación de estas regiones, privilegiando la representación a través de cartografías, para examinar tanto la relación de la construcción de dichas regiones con los diversos procesos de apropiación territorial del espacio material, como la expresión simbólica e iconográfica presente en las representaciones, tanto como las complejas redes de discursos, practicas y estrategias de diferentes actores asociados a la producción, distribución, reproducción e incluso recepción de estos materiales en diversos públicos que han logrado consolidar en los imaginarios sobre dichas regiones y sustentado las formas de apropiación, uso y explotación de éstas.
URL: https://ica2021.unicentro.br/en/


Kyoto, Japan
Organisation: The International Institute for Asian Studies
The Silk Road has emerged as one of the key geocultural and geostrategic concepts of the 21st century. Built around narratives of maritime and overland trade and exchange connecting Asia with Africa and Europe, Silk Road discourses are rewriting histories, remapping futures. In the age of Belt and Road, they now operate as platforms for international trade, diplomacy, infrastructure development and statecraft.
The ascendancy of the Silk Road in international affairs means it is also fast gaining currency across academic disciplines, migrating outwards from Archaeology, Asian Studies and History into International Relations, Political Geography, Religious Studies, Public Health and Urban Studies, to name a few. Such developments raise important questions about how to interrogate and locate the Silk Roads, conceptually and empirically.
In China’s worldview the Silk Roads serve as both ‘shared heritage’ and ‘shared destiny’. So what does the idea of ‘reviving’ them for the 21st century tell us about global futures? How are we to read the Health Silk Road as a platform for COVID-19 medical cooperation across Asia and beyond? What’s really at stake in the Digital Silk Roads? And is the push for Silk Road narratives finally putting Asia at the centre of global history?
In exploring such themes, this panel takes the Silk Road as a topic of critical investigation. It addresses the urgent need to take Silk Road discourses seriously, interrogating the work they do crafting both pasts and futures around certain themes, ideologies and structural relations.
URL: https://www.iias.asia/events/icas-12


Sydney, Australia
Organisation: The State Library of New South Wales
Mapping the Pacific will examine the traditional wayfinding knowledge of the Pacific community, European exploration and the mapping of the Pacific from the early modern era through to the 19th century. The consider the 500th anniversary of Ferdinand Magellan’s Pacific voyage and the 250th anniversary of James Cook’s extraordinary exploration and mapping of the Pacific, 1769 - 1779.
The conference will be open to cartographers, geographers, historians, map collectors, curators and everyone with an interest in maps.
This conference is planned as a three-day event, commencing with an opening reception on the Wednesday 25 August 2021 at the State Library of New South Wales. Partners
The conference is being hosted by the State Library of New South Wales in collaboration with the Australian and New Zealand Map Society and the Society for the History of Discoveries.
The conference is being hosted by the State Library of New South Wales in collaboration with the Australian and New Zealand Map Society and the Society for the History of Discoveries.
Venue: State Library of New South Wales, Macquarie St, Sydney NSW 2000
Language: English
Contact: Maggie Patton
E-mail: maggie.patton@sl.nsw.gov.au
URL: https://www.sl.nsw.gov.au/research-and-collections/research-[...]
Brussels Map Circle event


Brussels, Belgium
Organisation: The Royal Library of Belgium (KBR) and the Brussels Map Circle (BIMCC)
In October 2021 the Royal Library of Belgium and the Brussels Map Circle will host the 38th IMCoS Symposium.
The 38th IMCoS Symposium will highlight the early Belgian contributions to the development of cartography worldwide, such as the introduction of triangulation techniques (Frisius, van Deventer), first world atlases (Ortelius, Mercator) and the first navigation map in Mercator projection.
This Symposium is planned as a three-day event, commencing with an opening reception on the evening of 11 October 2021 at the Royal Library of Belgium (KBR), comprising speaker presentations at the KBR and visits to collections/institutions holding remarkable map collections: the State Archives of Belgium, the Art & History Museum and the Royal Army Museum. An official dinner will close the conference on 14 October 2021.
Further details on the dedicated website. Further details on the dedicated website.
Venue: Royal Library of Belgium (KBR), Mont des Arts 28, 1000 Brussels
Language: English
E-mail: imcos2021brussels@bimcc.org
Time schedule: 9.00 - 17.00
Entry fee: See website.
URL: https://imcos2021brussels.org/